Valeurs optimales des taux hormonaux sanguins

, par  adn, Grainede Ble , popularité : 1%

 

Valeurs optimales des taux hormonaux sanguins *


Hormone

valeur
optimale

Valeur
pathologique


commentaires


ACTH (Adreno-cortico-tropic hormone)


40 pg/ml


< 20 ou > 80 pg/ml


Elle stimule surtout la production de cortisol,
d’androgènes et aussi celle de l’aldostérone.
Elle joue un rôle dans la mélanogenèse et sur
les phénomènes inflammatoires et allergiques.


Aldostérone

170
pg/ml

< 100
pg/ml

Elle
règle dans l’organisme, le bilan du Na+ et du K+, dont
elle contrôle les échanges au niveau rénal. L’excès
d’aldostérone provoque une diminution du potassium qui
s’élimine dans l’urine.


Androsténedione

1,6
ng/ml

< 1,3
ng/ml

L’une
des étapes de la formation des hormones mâles.


Calcitonine

8
pg/ml

< 4
pg/ml


Sécrétée par la glande thyroïde, elle agit sur les os,
dont elle bloque la résorption.L’absorption du calcium
est accrue.


Cortisol libre (8h)

20
ng/ml

< 14
ng/ml

Il
calme rapidement les phénomènes inflammatoires et
aiguise les défenses contre l’infection. Libère les
réserves d’énergie.

DHEA-S

400
µg/dl (H)
275 µg/dl (F)

< 250
µg/dl (H)
< 200 µg/dl (F)


Produite par les glandes surrénales, c’est l’hormone la
plus abondante dans l’organisme.

DHT
(Dihydrotestostérone)


675 pg/ml (H)
250 pg/ml (F)


< 500 pg/ml (H)
< 150 pg/ml (F)


Appartient à la famille des hormones androgènes.

EPO
(Erythropoïetine)

 

< 500
UI/L


Sécrétée par les le rein. Stimule la production des
globules rouges, améliore les performances physiques.


Estradiol
(21e jour du cycle menstruel)


20-25 pg/ml (H)
150 pg/ml (F)


> 35 pg/ml (H)
< 110 pg/ml (F)


Produite par les ovaires, hormone féminine principale.

FSH
(folliculostimulante)


3 mIU/ml (H)
5 mIU/ml (F)


> 7 mIU/ml (H)
> 12 mIU/ml (F)


Elaborée dans l’hypothalamus et stimulant la sécrétion
hypophysaire de folliculostimuline.

GH
(hormone de croissance)
Stimulé par la GHRH, insuline, L-Dopa, etc.

>

25
ng/ml

<

10
ng/ml
>

465
pmol/l


Sécrétée par le lobe de l’hypophyse. Elle stimule la
croissance et règle l’équilibre nutrionnel. Elle a un
effet anabolisant sur les protides.


IGF-BP-3 (Insulin-like growth factor Binding protein-3)

3000
µg/l

> 3700
µg/l


Facteur de croissance analogue à l’insuline. Est le
médiateur qui permet à l’hormone de croissance de
développer son action anabolisante et protidique.


Insuline

5 (<
10) µU/ml

< 4 ou
> 10 µU/ml


Sécrétée par le pancréas. Maintient le sucre du sang à
un niveau optimum. Diabète de type 1 (insulinodépendant)
 : manque d’insuline dans le sang. On maigrit
progressivement. Diabète de type 2 : marqué par un excés
d’insuline la personne devient obèse en avançant en âge.

LH
(Lutéinisante)


4 mlU/ml (H)
4 mlU/ml (F)

2 < ou

> 8 mlU/ml (H)
2 < ou
> 15 mlU/mll (F)

Chez
la femme : active la maturation du follicule ovarien.
Chez l’homme : agit sur la lignée séminale.


Parathormone

25
pg/ml

< 15
ou > 50 pg/ml

Elle
règle l’équilibre calcique de l’organisme. A forte
doses, elle provoque la résorption de l’os en en
libérant calcium et phosphates. Elle intervient aussi
dans l’équilibre acidobasique.


Prégnénolone

150
pg/ml

< 100
pg/ml


Précurseur des hormones corticosurrénales.



Progestérone

(F : 21 jour du cycle)

15
ng/ml

< 11
ng/ml


Produite par les ovaires et le placenta chez la femme,
et par les testicules chez l’homme. Favorise la fixation
et le développement de l’œuf fécondé. Elle régularise
l’humeur et équilibre les effets des oestrogènes.


Prolactine

10
ng/ml

-

Après
l’accouchement, elle déclenche la sécrétion lactée et
maintient l’arrêt des règles.


Somatomédine-C (IGF-1)

325
µg/l (H)
280 µg/l (F)

< 220
µg/l (H)
< 180 µg/l (F)


Facteur de croissance relatif à l’insuline, fortement
dépendant de l’hormone de croissance. Le dosage de
l’IGF-1 est considéré plus sûr qu’un dosage GH fortuit.


SHBG ou TEBG (Sex Binding Protein)


25-30 pmol/l (H)
65 pmol/l (H)

>35
pmol/l (H)
< 55 ou >75 pmol/l (F)


Protéine de transport des hormones sexuelles dans le
sang, Sans elle les hormones n’agissent pas.


Testostérone


7000 pg/ml (H)
350 pg/ml (F)


< 6000 pg/ml (H)
< 200 pg/ml (F)


Sécrétée par les testicules et les ovaires, la
testostérone provoque chez l’homme l’apparition des
caractères sexuels.


Testostérone libre


280 pg/ml (H)
8 pg/ml (F)


< 200 pg/ml (H)
< 5 pg/ml (F)

La
forme libre de la testostérone est celle qui posséde une
rélle activité.

T3
libre (triiodothyronine)

3 ng/l

< 2,3
ng/l

Elle
augmente la consommation d’oxygène dans les tissus,
accélère la croissance et le rytme cardiaque.

T4
libre (thyroxine)

1,5
ng/dl

< 1,1
ng/dl


Complémentaire à la T3.

TSH
(tyroid stimulating hormone)

1
µU/ml

> 2
µU/ml


Stimule le fonctionnement de la glande thyroïde.


Transcortine (Cortisol binding globulin CGB)

25-30
mg/l

> 40
mg/l

Assure
le transport du cortisol.

 


*
Suggestion des valeurs optimales pour une personne de
taille moyenne. Pour les personnes grandes ou
athlétiques, des valeurs 10 à 25 % supérieures
d’hormones anabolisantes comme l’IGF 1, la DHEA sulfate,
la testostérone, la dihydrotestostérone, et
éventuellement l’oestradiol et la progestérone, sont
probablement plus appropriées. Pour des personnes minces
et de plus petite taille, l’inverse devrait être
appliqué. Ceci est également valide pour les urines des
24 heures, quand les niveaux urinaires d’hormones
devraient normalement coïncider avec le niveau urinaire
de créatine (pour les personnes exemptes de maladie
urinaire).

http://www.maxlongevity.com/read.php?var=51