Une puce sous-cutanée pour un meilleur diagnostic médical

, par  Grainede Ble , popularité : 1%

Dixit : Des médecins américains ont implanté vendredi en sous-cutané dans les bras de trois membres d’une même famille de Floride des microprocesseurs qui permettront de collecter et d’analyser les données nécessaires à leur suivi médical.

Une puce sous-cutanée pour un meilleur diagnostic médical


Une puce sous-cutanée pour un meilleur diagnostic médical
BOCA RATON, Floride (Reuters) - Des médecins américains ont implanté vendredi en sous-cutané dans les bras de trois membres d’une même famille de Floride des microprocesseurs qui permettront de collecter et d’analyser les données nécessaires à leur suivi médical.

Jeffrey Jacobs, 48 ans, sa femme Leslie, 46 ans, et leur fils Derek, 14 ans, se sont portés volontaires pour devenir les premières personnes à recevoir en implant la puce VeriChip, mise au point par Applied Digital Solutions Inc. (ADS), une entreprise de Palm Beach en Floride, qui espère ainsi ouvrir la voie à un procédé de diagnostic révolutionnaire.

Le petit bout d’électronique, à peine plus gros qu’un grain de riz, émet un signal radio, comprenant notamment un numéro d’identification, et permettra aux médecins munis d’un scanner externe de recueillir les informations sur leur ordinateur de bureau ou de poche, et éventuellement de les stocker dans une base de données administrée par ADS.

L’intervention, menée dans la clinique de Boca Raton, a duré moins de dix secondes et fut à peine plus douloureuse qu’une piqûre, selon l’un des patients.

Le fabricant estime que son produit est en mesure de supplanter les bracelets et autres cartes d’alerte médicale et permettra aux hôpitaux et équipes médicales d’accéder à des données vitales dans le cas de personnes inconscientes ou peu coopératives.

Mais les créateurs de ce procédé devront répondre aux critiques concernant son utilité et son efficacité.

Pour l’instant, aucun établissement n’est équipé pour lire les puces implantées sur la famille Jacobs, mais l’entreprise a annoncé que si 13 des 14 hôpitaux de Palm Beach contactés n’ont pas encore donné leur accord formel, ils ont donné leur accord de principe.

MedicAlert, un service d’information médical non lucratif réputé, fondé il y a 45 ans, et proposant des bracelets et colliers d’alerte médicale, a fait paraître un document relatif aux puces ADS, exprimant ses doutes sur l’efficacité et l’utilité d’une telle technologie.

Applied Digital Solutions commercialise avec succès depuis une quinzaine d’années une puce similaire permettant l’identification des animaux perdus.

http://www.bugbrother.com/article237.html