Plomb et schizophrénie

, par  Jean de Combredet , popularité : 2%

Le PLOMB est le dernier terme de la désintégration de certains corps
radioactifs donnant le plomb d’uranium.
Il s’oppose à la transmission de la vie et absorbe la lumiére :
Il n’est donc pas étonnant qu’il favorise la schizophrénie ou dissociation
des fonctions psychiques & rupture avec la réalité,
par sa puissance radioactive résultante et pas forcément mesurable

la lumiére et l’eau étant avec le souffle donc l’air l’essence même de la
vie,il les inhibe,tandis que s’y ajoute sa toxicité
Le malade paraissant inaffectif avec des intentions contradictoires souffre
le martyr car non seulement il peut avoir des hallucinations mais aussi
avoir l’impression que sa pensée ne lui appartient plus
C’est donc différents conflits de séparation & autres rejets +/- conscients
qui vont enclencher des orages électriques dans le cerveau entrainant la
dissociation d’avec la réalité..trop douloureuse à supporter.
Le plomb n’engendrera donc la schizophrénie que chez ceux qui sont en but à
ces conflits:c’est pourquoi ,il n’y en a que
44 sur 120 et ces conflits peuvent aussi être liés à la mére pendant la
gestation si la maladie éclate dans les 18 premiers
mois.Le plomb est donc l’effet-si l’on peut dire-et les traumatismes psy ,la
cause !
Ne mettons pas la charrue avant les bœufs ..pour favoriser une coercition
sociale de plus !

de-COMBREDET.Jean chez wanadoo.fr