Nicolas Tesla, un génie oublié 1856-1943

, par  Grainede Ble , popularité : 2%

Qui hormis les physiciens connaît Nicolas Tesla ? Sans ce génie
scientifique, la plupart de nos innovations technologiques n’auraient pas
exister, et pourtant qui est-il ? Quelles sont donc ces découvertes ?
Que sont les bobines tesla ? A vous de le découvrir...


Né dans la nuit du 9 au 10 juillet 1856, à minuit précis, en Autriche-Hongrie, ce prix Nobel et auteur de plus de 900 brevets traitant de nouvelles méthodes pour aborder la conversion de l’énergie, détenteur de quatorze doctorats des universités du monde entier et maîtrisant 12 langues, mourut triste et oublié le 7 janvier 1943... Et pourtant il fut un incontournable scientifique comme en témoigne B. A. Behrend, président du American Institute of Electrical Engineers
 : " Si nous devions saisir et éliminer de notre monde industriel les résultats des travaux de monsieur Tesla, les roues de l’industrie s’arrêteraient, les trains seraient immobilisés, nos villes seraient jetées dans la pénombre et nos usines seraient mortes [... ]

Son nom marque une époque dans l’avancement de la science électrique. De ce travail jaillit une révolution "


N’est-ce pas impressionnant de voir à quel point notre quotidien dépend de cet
homme ?
Mais pourquoi un génie comme tesla n’est-il pas rester dans l’histoire alors que
sa contribution à la science fut décisive et essentielle ? Parce que tesla, bien
que génie, fut un bien piètre homme d’affaire, un très mauvais entrepreneur qui
n’eu que peu de chance !


Regardons ses inventions :

La première, la moins spectaculaire mais néanmoins intéressante, fut le moteur à
induction polyphasé dit asynchrone
Ce dernier est très couramment utilisé, dans une gamme de puissance allant de
quelques centaines de watts à plusieurs milliers de kilowatts. C’est un produit
simple et robuste, caractérisé par un fonctionnement stable, une vitesse
pratiquement constante et un rendement élevé autour de la charge nominale.

Sa
seconde invention est sans aucun doute la plus intéressante de toute : le
transformateur de courant alternatif à haute fréquence (1890) qui fut rebaptisé
bobine Tesla lors de l’Exposition Universelle de Chicago en 1893.
La bobine permettait transmettre du courant sans fil ! Un courant d’intensité
relativement faible mais de tension énorme. Or l’électricité est dangereuse pour
les êtres vivants seulement si le courant qui les traverse a une forte
intensité, donc ce système est quasi inoffensif pour l’être humain ! Et preuve à
l’appui : Tesla engagea un homme qu’il relia à sa machine, celui-ci pouvait
émettre des étincelles de plus de 35 mètres, et pouvait aussi allumer des
ampoules, des moteurs électriques à distance ! Tesla avait déjà découvert un
système qui permettait de transmettre des quantités presque illimitées d’énergie
électrique n’importe où sur terre avec des pertes négligeables.
Tesla a induit les recherche sur la bobine en général : celles-ci sont
présentent dans nos néons, servent aux fonctionnement des tubes cathodiques (television,
écran d’ordinateurs...) car ceux-ci utilisent des gaz, d’ailleurs Tesla disait :
"Les courants alternatifs, particulièrement ceux de fréquence élevée,
traversent avec une facilité étonnante les gaz, même peu raréfiés"


Une des
applications que Tesla avait trouvées à sa bobine était l’émission
d’informations sur l’ensemble du globe. Sa méthode aurait été d’utiliser une
fréquence spécifique de résonance de la Terre, pour transmette du courant
alternatif grâce à un énorme oscillateur électrique. Tesla pensa à utiliser la
Terre comme un énorme conducteur : un tel moyen de transmission aurait été
révolutionnaire à l’époque. Cette découverte fut celle que cet inventeur
considéra comme la plus importante : il pensait alors à la magnétosphère de la
Terre.
En 1899, Tesla s’installa dans l’état Colorado, aux chutes du Niagara plus
exactement, où l’un de ses générateurs avait été installé. Après la construction
de son laboratoire, il mit en chantier une énorme "bobine de Tesla", pour
essayer de trouver la fréquence de résonance parfaite avec la Terre. Mais les
gens vivant aux alentours ressentaient les effets de ses expériences, à cause
des ondes émissent en réponse par la Terre. A cause des plaintes reçues, Tesla
devait se contenter d’utiliser sa bobine à une faible puissance. Par la suite il
construisit une antenne-bobine d’environ 60 mètres, et utilisa carrément toute
l’électricité disponible pour sa bobine, privant de courant tous les alentours.
Il réussit à créer un éclair de presque 40 mètres, qui se déchargea dans le sol
 : on entendit la déflagration à 35 kilomètres à la ronde.

Tesla avait réussit son pari, il avait créé la plus grosse décharge d’origine
humaine mais devant l’ampleur du chantier, l’incendie provoqué par la surchauffe
du générateur, et les nombreuses plaintes, on lui coupa ses fonds et démonta la
bobine.

Aujourd’hui les bobines Tesla sont méconnues à l’exception des connaisseurs et
amateurs de ces petits "joujoux" mais une question ce pose, les militaires
ont-ils eus accès aux travaux de Tesla ? Car la portée de ces travaux et sans
fin : avec un peu d’électricité et une bobine suffisamment haute on pourrait
créer des tremblements de terre miniature, crée des déflagrations de types
statiques et magnétiques, donc de détruire toutes sortes de circuit
électroniques... (souvenez vous du jeu alerte rouge - command and conquer, les
bobines tesla... ;-)


A Noter :

Le Tesla est l’unité S. I. pour chiffrer un champ magnétique. C’est bien la seule chose que l’on garde de lui, certes cette unité le fait rentrer dans la postérité, mais c’est une bien piètre récompense pour tant de talent... vous ne trouvez pas ?
 

http://www.france-jeunes.net/article.php?artid=11582#null