Maladie parodontale

, par  Amessi , popularité : 2%

Il convient de savoir que la maladie parodontale a pour origine la conjonction d’un stress et d’une perte d’équilibre entre la flore parasite et la flore défensive buccale.

En résumé : Maladie parodontale =

STRESS+ DÉSÉQUILIBRE MICROBIEN

Cette rupture d’équilibre engendre une maladie parodontale dont le premier signe est le saignement de gencive.

LA PATHOLOGIE PARODONTALE

Notre protocole thérapeutique, est basé sur la notion de maladie de terrain, donc traitement homéopathique de fond avec des moyens de diagnostics très modernes, traitement loco-régional et local, par une reéquilibration de la flore buccale au moyen de régulateur de l’acidité et par la réoxygénation des cellules.

La notion dominante du traitement est la prise en main du patient par lui-même.

La fréquente vérification de l’équilibre bactérien, permet un suivi de l’évolution de la maladie.

Puis l’intervention se résume à la lithotricie ( détartrage profond sous anesthésie locale)et au traitement laser, quasi indolore, avec des suites opératoire très peu douloureuses.Ce traitement, non chirugical, se déroule en général en 4 séances espacées de 15jours, puis d’une séance de contrôle à 1 mois, une autre à 3mois et enfin à 6mois.

Des contrôles de plaques et d’activité bactérienne, de même que des lithotricies doivent être réalisées régulièrement par la suite.

Un suivi médicamenteux comprenant phyto-aromathérapie, lithothérapie et gemmothérapie permet de finaliser le traitement.

Vous pouvez dès maintenant copier les "CONSEILS D’HYGIENE BUCCO-DENTAIRE :

Si les « CONSEILS d’HYGIENE BUCCO-DENTAIRE » vous ont aidé à améliorer votre bouche, faites-nous le savoir à biodent chez bluewin.ch.

AVANT DE TRAITER UNE GENCIVE, IL CONVIENT DE METTRE EN PLACE UN PLAN DE PROPHYLAXIE, QUI AMÉLIORANT GRANDEMENT LA QUALITÉ DE LA GENCIVE, AUGMENTERA L’EFFICACITÉ DU TRAITEMENT LASER.

Qu’est-ce que la MALADIE PARODONTALE ?

La maladie parodontale est une affection évolutive de la gencive et de l’appareil d’assise dentaire.

Les affections des gencives sont la cause la plus courante de la chute prématurée des dents dans la population de plus de 40 ans.

La parodontite peut se développer à partir d’une gingivite non ou mal soignée.

L’inflammation s’étend le long de la racine jusqu’à ce que la dent se déchausse.

Lors de la gingivite, la gencive est rougie et légèrement enflammée.
Un signe visible fréquent est le saignement lors du brossage.

Lorsqu’une gingivite n’est pas soignée, une parodontite (maladie parodontale) se développe.

L’inflammation s’étend de la gencive aux tissus de soutien de la dent.

La parodontite, une maladie sournoise des gencives.

Une hygiène buccale insuffisante, une dentition en mauvais état, et en particulier une inflammation des gencives, sont des facteurs de risque favorisant les affections des vaisseaux coronaires (infarctus du myocarde), les attaques cérébrales ( apoplexie) et les naissances prématurées avec déficit pondéral.

Ce résultat ressort de l’analyse de dix études cliniques[1] menées aux Etats-Unis, en Finlande et en Grande-Bretagne.

En stade initial, le parodonte est indolore .

L’un de ses premiers signes visibles – les saignement gingivaux- n’est souvent pas reconnu comme un problème.

En cas de gingivite légère (inflammation), les bactéries responsables (spirochète) forment un équilibre avec le système de défense endogène.

Lorsque la maladie progresse et qu’une parodontite se développe, les bactéries indésirables prennent le pas et des saignements gingivaux peuvent se produire.

Certaines personnes pensent même que les saignements gingivaux, lors du brossage, témoignent d’une hygiène bucco-dentaire particulièrement consciencieuse.

Erreur fatale car, comme le confirme la recherche, le risque d’affections graves est alors accru.

A l’origine se trouvent les bactéries (spirochètes, fusobactéries, etc…)qui, en cas d’hygiène insuffisante, se développent dans toute la cavité buccale.

Ces bactéries ou leurs produits nuisibles, peuvent, lorsque les gencives saignent, passer rapidement dans le sang en grandes quantités et entraîner une infection des vaisseaux sanguins.

Docteur Samuel DebardChirurgien Dentiste de la faculté de Chirurgie dentaire de Nancy ( France)
Heilpraktiker de la Heilpraktiker Fahrschule de Saarbrücken ( Allemagne)
Enseignant au DUMENAT de Phyto-Aromathérapie de l’UNIVERSITE de PARIS XIII

Homéopathie - Acupuncture auriculaire - Thérapie laser.
Vialle Michelangelo, 250100 FIRENZE ITALIE

Conseils à propos de votre hygiène bucco dentaire.

L’hygiène bucco-dentaire est une nécessité si vous souhaitez conserver vos dents et votre sourire. Elle est indispensable après chaque repas ( matin, midi et soir) et doit être effectuée méticuleusement en fonction de vos besoins et non pas machinalement en pensant à autre chose…

Les bonnes habitudes nécessiteront un effort de votre part pour maîtriser les gestes indispensables afin que votre hygiène bucco-dentaire soit un geste rapide et efficace.

I./ LES PRODUITS

1./ LES SOLUTIONS de PRE-BROSSAGE : …

Elles ne sont pas indispensables, mais sont un complément efficace pour dissoudre les graisses et la plaque dentaire. Se rincer la bouche avec la solution pendant 15 secondes avant de se brosser les dents.

2./ LES DENTIFRICES : n’achetez pas n’importe quoi, écoutez les conseils de votre praticien. Aujourd’hui, un bon dentifrice a une action efficace sur les dents et sur les gencives . Certains sont plus spécifiques ( pour les dents sensibles par exemple…) WELEDA au calendula etc.

3./ LES LIQUIDES DE RINCAGE APRES BROSSAGE. : etc…

Ils sont en général un complément à votre dentifrice et peuvent être systématisés si vous le souhaitez. Ils apportent un plus véhiculant le principe actif du dentifrice après le brossage, donc à un instant où le contact gencive-dent est très propre, donc très accessible.

4./ LES BAINS DE BOUCHE.

Ce sont des médicaments. Ils ne doivent pas être utilisés continuellement sans avis médical. Votre Chirurgien dentiste ou votre médecin généraliste vous les prescrira en cas de nécessité.

Du point de vue homéopathique, les bains de bouche sont réalisées avec 40 Gouttes d’une teinture mère spécifique, mélangées dans un demi-verre d’eau tiède.

Ils sont à mon sens très efficaces pour un traitement de fond, le traitement d’attaque nécessitant très souvent une médication chimique.

CALENDULA en TM . C’est le plus utilisé pour les suites opératoires et l’entretien des vos gencives.

PHYTOLLACA en TM . Sera utilisé lorsqu’une action anti-infectieuse majeure est nécessaire.

HYDRASTIS en TM . Est remarquable sur les lésions aphteuses. Il est vrai que nous les aurons traité au laser avec une efficacité redoutable.

II./ LES INSTRUMENTS

Ne vous faites aucune illusion, aucun instrument n’est « universel », et seuls les adolescents et les jeunes adultes à la gencive parfaitement saine et aux dents parfaitement alignées peuvent obtenir une bonne hygiène bucco-dentaire avec seulement une brosse à dent manuelle.

Dès que vous ne rentrez pas dans ce cadre très limité, vous serez contraint d’utiliser des instruments complémentaires pour parvenir à vos objectifs et conserver des dents saines.

Les 4 instruments complémentaires indispensables sont :

1/ LES BROSSES A DENT MANUELLES : Butler Super Tip Compact Soft N° 461

Elles doivent être en nylon, pas trop grosses et de type médium sauf indication particulière. A changer régulièrement, dès qu’elles semblent abîmées au niveau des poils. Un brossage efficace se fait en tournant (rotation) ou verticalement. N’oubliez pas de laver régulièrement votre brosse afin d’éviter la prolifération des bactéries

(+ antiseptique : eau oxygénée).

2/ LES BROSSES A DENT ELECTRIQUES. Water Pik Sonic Speed – Broxodent – etc.

Très efficace. Brossage vertical assuré. Un investissement très rentable à court terme. Changer les brossettes régulièrement et entretenez-les comme une brosse manuelle ( lavage + eau oxygénée).

3/ LES BROSSETTES INTERDENTAIRES : (BUTLER N°614 Fine et conique , manche N° 610)

Indispensable dès que la gencive a subi la résorption qui laisse le passage à la brossette, et surtout pour les porteurs de couronnes, de bridges ou … d’implants.

4/ LES HYDROPULSEURS : Broxojet (avec buse monojet) se trouve en Suisse, Waterpik en France.

Un complément utile qui devrait figurer dans chaque famille.

Permet un nettoyage final de toutes les poches et anfractuosités inaccessibles et effectue un massage tonique de la gencive.

A utiliser si possible une fois par jour avec de l’eau tiède additionnée de quelques gouttes d’antiseptiques pour améliorer la propreté des circuits intérieurs de votre hydropulseur.

5/ Les brosses soniques

III/ - LESTHODES.

1/ LE BROSSAGE DENTAIRE

Le brossage de vos dents ne doit pas se faire « machinalement », mais méthodiquement en brossant dans l’ordre :

1. Toutes les faces intérieures de la mandibule ( mâchoire inférieure)
2. Toutes les faces intérieures du maxillaire ( supérieur)
3. Toutes les faces extérieures de la mandibule
4. Toutes les faces extérieures du maxillaire

Et en cherchant, bien sûr, à atteindre tous les côtés accessibles des dents des deux arcades.

La partie à entretenir le plus sérieusement est le contact : gencive/dent particulièrement sur les faces linguales ou palatines ( internes).

ATTENTION : une brosse électrique nécessite souvent d’appuyer moins fortement qu’avec une brosse manuelle pour permettre l’action vibratoire correcte. Lisez bien le mode d’emploi et adapter votre geste.

2/ LES BROSSETTES INTERDENTAIRES :

Attention de ne pas forcer de façon abusive et de ne pas piquer votre gencive vers les racines de la dent. Elles doivent se passer perpendiculairement à l’axe de vos dents dans les espaces où le passage est possible. Si un saignement se produit, c’est le signe d’une inflammation. Je vous conseille de consulter votre chirurgien dentiste.

A nettoyer régulièrement et à changer dès qu’elle sont abîmées.

3/ L’HYDROPULSEUR :

Il s’utilise la bouche ouverte au dessus du lavabo avec le jet dirigé perpendiculairement à l’axe des dents en insistant dans les espaces inter-dentaires.

Régler la puissance au niveau élevé pour permettre un nettoyage efficace et tonique. Promener votre embout sur les faces extérieures et sur les faces intérieures de vos dents au niveau de la jonction gencive / dent.

IV . L’EMPLOI DU TEMPS

Pour que tout ceci ne devienne pas une contrainte, il faut l’adapter à votre emploi du temps quotidien. Et avec un peu de patience, cela deviendra une habitude indispensable.

Je vous propose une méthode qui doit vous permettre de conserver une hygiène rigoureuse si vos dents et votre parodonte sont en bonne santé.

1) CHAQUE MATIN , APRÈS LE PETITJEUNER :

a) Brossage minutieux (si possible brosse électrique)
b) Hydropulseur pour éliminer toute la plaque dentaire nocturne
c) Liquide rinçage après brossage

2) A MIDI, APRÈS LEJEUNER :

a) Brossage minutieux
b) Brossettes interdentaires si nécessaire ( et si possible).

Si vous ne déjeunez pas à votre domicile, prenez une brosse de voyage dans votre sacoche. Le nettoyage de votre bouche est nécessaire après le repas.

3) LE SOIR APRÈS LE REPAS :

C’est le moment où vous consacrez le plus de temps à votre hygiène bucco-dentaire. Il est indispensable de se coucher avec une bouche très saine pour éviter la propagation rapide des caries et des maladies parodontales .

a) Un brossage minutieux (avec pourquoi pas une brosse électrique)
b) Brossettes inter-dentaires partout où cela est possible.

Ceci est le minimum à effectuer pour un adulte qui possède une dentition saine ou bien soignée ( les enfants et les adolescents ne doivent pas utiliser les brossettes inter-dentaire sauf indication particulière du praticien).

V . CAS PARTICULIERS .
Il est conseillé d’adapter votre hygiène à votre cas personnel.

Traitement orthodontique fixe ( technique non utilisée dans ce cabinet pour cause de non-compatibilité avec nos traitements holistiques) : nécessite l’utilisation de l’hydropulseur après chaque repas.

Le port d’un appareil de prothèse amovible nécessite de le déposer avant de se brosser les dents et de le brosser à part avec une brosse dure spéciale.(Type brosse à ongles par exemple). L’application, une à deux fois par semaine, sous l’appareil, d’une pommade antiseptique est conseillée avant la remise en bouche ( type pommade au Calendula de chez Weleda, Homeoplasmine ou Cicaderma…)

Les bridges fixes ou les implants ( implants : technique non utilisée dans ce cabinet pour cause de non-compatibilité avec nos traitements holistiques) demandent une hygiène très stricte pour le maintien de la gencive en hauteur initiale.

Donc brossettes inter-dentaires et hydropulseur indispensables.
Une pâte antiseptique peut-être appliquée dans les espaces inter-dentaires et contre la gencive, 3 à 4 fois par semaine.

Voici mes conseils généraux, pour vos questions particulières, je reste à votre entière disposition pour compléter votre information et vous aider à simplifier au maximum les quelques minutes par jour que vous consacrez à la conservation de vos dents.

Les soins qui doivent normalement suivre cette préparation que vous effectuez, sont par ordre :

LITHOTRICIE (détartrage sous gingival sous anesthésie locale)
TRAITEMENT au LASER ND :YAP ( Selon la gravité du cas).

CONTACTS

Le plan de traitement que nous proposons est le suivant :

1er Rendez-vous :

Discussion, examen buccal, examen bactériologique,radio panoramique, examen complémentaire éventuel en laboratoire, mise en place du plan de prophylaxie.

Du 2e au 5e rendez-vous :

Instillation des poches à la Chlorexidine, lithotricie et traitement au laser Nd:YAP sous pulvérisation d’eau oxygénée, application d’un onguant spécifique et chromatothérapie, traitement homéopathique de fond.

6e rendez-vous à 1 mois :

Contrôle des poches actives, examen bactériologique de contrôle, traitement des éventuelles poches actives comme dans les rendez-vous précédents, entretien de la motivation à l’hygiène bucco-dentaire, démarrage des prothèses éventuelles.

Il est également clair que la prothèse doit être adaptée et ne pas traumatiser la gencive comme c’est malheureusement souvent le cas.

Notre technicien, Monsieur Daniel BULA sait faire des merveilles. Son laboratoire est situé à la Vallée de Joux, patrie des montres les plus prestigieuses. L’horlogerie , l’orfèvrerie et la prothèse dentaire sont des techniques cousines germaines.

Enfin, un suivi doit être instauré avec visites de contrôle tous les 6 mois.

Ici il est évident que la thérapeutique - lithotricie + le laser - faite à droite (non pas du patient mais sur la photo) a déjà amélioré le cas de façon spectaculaire. Il faudra continuer l’effort d’hygiène, chez ce patient qui est pâtissier ( profession hautement exposée au risque de maladie parodontale).

Ici un cas de parodontite à progression rapide chez un jeune homme. Tartre sous gingival +++. La lithotricie et le laser, associés à une excellent hygiène et une prise de conscience de la part du patient ont fait merveille.

Docteur Samuel Debard

Il convient de savoir que la maladie parodontale a pour origine la conjonction d’un stress et d’une perte d’équilibre entre la flore parasite et la flore défensive buccale.

En résumé : Maladie parodontale = STRESS+ DESEQUILIBRE MICROBIEN

Cette rupture d’équilibre engendre une maladie parodontale dont le premier signe est le saignement de gencive.

Notre protocole thérapeutique, est basé sur la notion de maladie de terrain, donc traitement homéopathique de fond avec des moyens de diagnostics très modernes, traitement loco-régional et local, par une reéquilibration de la flore buccale au moyen de régulateur de l’acidité et par la réoxygénation des cellules.

La notion dominante du traitement est la prise en main du patient par lui-même.

La fréquente vérification de l’équilibre bactérien, permet un suivi de l’évolution de la maladie.

Puis l’intervention se résume à la lithotricie ( détartrage profond sous anesthésie locale)et au traitement laser, quasi indolore, avec des suites opératoire très peu douloureuses.Ce traitement, non chirugical, se déroule en général en 4 séances espacées de 15jours, puis d’une séance de contrôle à 1 mois, une autre à 3mois et enfin à 6mois.

Des contrôles de plaques et d’activité bactérienne, de même que des litotricies doivent être réalisées régulièrement par la suite.

Un suivi médicamenteux comprenant phyto-aromathérapie, lithothérapie et gemmothérapie permet de finaliser le traitement.

http://www.samdebard.com

Navigation