Le 5-HTP

, par  Grainede Ble , popularité : 1%

Description du 5-HTP

Le 5-HTP est un acide aminé que notre organisme produit à partir du tryptophane, un autre acide aminé présent dans les aliments protéinés (viande, volaille, poisson, produits laitiers, légumineuses et noix). Une fois absorbé, le 5-HTP se transforme en sérotonine, un neurotransmetteur qui remplit un rôle essentiel dans la régulation de l’humeur, de l’appétit et du sommeil.

Puisqu’il agit sur la production de sérotonine, plusieurs considèrent le 5-HTP comme une solution de rechange aux antidépresseurs comme le Prozac® et le Paxil® (inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine ou ISRS). Par conséquent, on lui attribue les mêmes usages thérapeutiques pour traiter la dépression, la migraine et les maux de tête, la fibromyalgie, l’anxiété, l’obésité ainsi que divers problèmes neurologiques.

C’est du Griffonia simplicifolia, arbre d’origine africaine qu’on trouve surtout au Ghana et en Côte d’Ivoire, qu’on extrait généralement le 5-HTP, plus précisément de sa graine et qui en renferme de 3 % à 7 % (les capsules de Griffonia simplicifolia ont une odeur très désagréable).

Principales sources alimentaires :

Il n’existe pas de source alimentaire de 5-HTP. L’organisme élabore normalement le 5-HTP dont il a besoin à partir du tryptophane qu’il extrait des aliments protéinés (viande, volaille, poisson, produits laitiers, légumineuses et noix).

Symptômes de carence ou de risque de carence :

On estime qu’une carence en 5-HTP a les mêmes conséquences qu’une carence en sérotonine : anxiété, dépression, insomnie, migraine, obésité, troubles neurologiques, etc.

Recherches :

La migraine et les maux de tête chroniques. Les résultats de plusieurs essais cliniques démontrent que le 5-HTP peut contribuer à diminuer la fréquence et l’intensité des maux de tête. Au cours d’un essai plus récent (2000), bien qu’on n’ait pas trouvé de différence significative quant à la fréquence et à l’intensité des maux de tête, on a observé une nette diminution de la consommation d’analgésiques chez les sujets qui prenaient du 5-HTP comparativement à ceux qui recevaient un placebo.

La dépression. En 1987, les auteurs d’une synthèse d’études cliniques portant sur le 5-HTP estimaient que le 5-HTP ait des propriétés antidépressives.

La fibromyalgie. Les résultats d’un essai clinique à double insu avec placebo mené auprès de 50 sujets atteints de fibromyalgie ont démontré qu’un traitement au 5-HTP pouvait soulager les symptômes de manière significativement supérieure au placebo. Une étude au su (sans groupe placebo) portant sur 50 sujets arrive au même résultat. Les résultats d’un essai comparatif mené sur 200 sujets indiquent qu’une combinaison d’antidépresseurs de type IMAO et de 5-HTP soulagent significativement les symptômes de la fibromyalgie et les migraines que subissent souvent les personnes atteintes de cette maladie. Les auteurs croient qu’un déficit de sérotonine est commun à ces deux pathologies et une synthèse récente (1998) souligne également le lien entre des faibles taux de sérotonine et la fibromyalgie, ce qui pourrait expliquer l’effet positif du 5-HTP dans le soulagement des symptômes de cette maladie.

L’obésité. Des essais cliniques préliminaires indiquent que le 5-HTP (un dosage de 750 mg à environ 900 mg par jour) agit comme un coupe-faim et qu’il peut faciliter la poursuite d’un régime amaigrissant.

L’anxiété. Les auteurs d’un essai clinique à double insu avec placebo mené auprès de 45 sujets souffrant d’anxiété ont estimé que leurs résultats renforçaient l’hypothèse voulant qu’une carence en sérotonine soit à l’origine de troubles de l’anxiété, notamment l’agoraphobie et la panique.

Précautions :

Certaines sources recommandent de choisir le dosage le moins élevé, de ne pas prolonger les traitements indûment et de se ménager des congés de traitement aussi souvent que possible, entre autres parce qu’il croit que l’organisme peut développer une tolérance aux effets du 5-HTP.

En raison du manque de données toxicologiques à long terme, on recommande généralement aux femmes enceintes et à celles qui allaitent d’éviter les suppléments de 5-HTP.

Interactions avec des plantes ou des suppléments

Les effets d’une prise simultanée de 5-HTP et de millepertuis ou d’autres antidépresseurs naturels ne sont pas entièrement connus. Cette combinaison ne devrait être prise que sous supervision médicale.
Interactions avec des médicaments
Le Carbidopa et les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS). Ces médicaments font augmenter la concentration de sérotonine dans le cerveau et pourraient donc augmenter les effets du 5-HTP.