La Justice malade du cancer

Le « médicalement correct » et l’édition française : Ce livre devait tout d’abord paraître chez un « grand » éditeur... qui a finalement renoncé pour ne pas risquer de « fâcher » de grands pontes de la médecine française !

La Justice malade du cancer

- Emmanuel LUDOT

Le « médicalement correct » et l’édition française : Ce livre devait tout d’abord paraître chez un « grand » éditeur... qui a finalement renoncé pour ne pas risquer de « fâcher » de grands pontes de la médecine française !

Le cancer tue aujourd’hui près de 135 000 Français par an, soit un toutes les quatre minutes. Toutes les minutes un Européen meurt du cancer. Il ne peut plus être dissimulé que la mortalité cancéreuse s’accroît inexorablement.

Un constat terrifiant s’impose sur le territoire français : le cancer est soigné, il est rarement guéri. Pudiquement, les cancérologues emploient le mot de rémission et lorsque le mot guérison est prononcé, on sous-entend qu’il y a à l’évidence un facteur temps.

Le monde du Cancer est complexe : c’est un système de Pouvoirs, de jalousies, d’oppositions violentes, de mandarinats et de certitudes organisés en réseau. Lorsque le malade pénètre dans un centre anti-cancéreux, sait-il que sa santé dépendra notamment de cette complexité et de ce jeu de Pouvoirs ? Le malade cancéreux peut même rencontrer sur son chemin le Juge ! Ce peut être le Juge des enfants, le Juge correctionnel, le Procureur de la République... Pourquoi le Juge est-il appelé au secours par les acteurs parfois en difficultés de cette mécanique implacable ?

Est-ce pour permettre précisément de la remettre en marche, lorsqu’elle est exceptionnellement grippée ? Quel est le grain de sable capable de gripper une telle entreprise laquelle fonctionne de manière souvent admirable, mais paradoxalement avec si peu de résultat ? C’est souvent lorsque le malade lui-même se révolte qu’il refuse cette logique de Pouvoir qui mène à la mort, que le juge est amené à intervenir. Juge ami ? Juge ennemi ? Juge collabo ? Juge aveugle ? Le traitement institutionnalisé du cancer est aujourd’hui à la dérive. Le pouvoir judiciaire doit assumer sa part de responsabilité.

Emmanuel Ludot dénonce des scandales étouffés, des vérités dissimulées sur des affaires qui sont la honte d’un monde inconnu du Grand Public.

Sommaire

Introduction

1. Mon cancer va bien, merci !
2. Le cancéreux chez les Soviets
3. Justice contre Compagnie d’Assurance
4. La justice a-t-elle peur de la Mort ?
5. Courage Fuyons !
6. Y a-t-il un Juge dans le Palais ?
7. Les politiques rattrapés par le Cancer
8. Cancéreux, révoltez-vous !
9. Quelques pistes pour l’avenir

Conclusion

Edition Dualpha

ISBN : 9782353740130 • 2007 • 190 pages
Prix : 23 €