Japon / Fukushima : Tepco rejette de l’eau radioactive dans le Pacifique

, par  Amessi , popularité : 1%

L’exploitant de la centrale nucléaire japonaise Fukushima Daiichi, endommagée par le séisme et le tsunami du 11 mars, a commencé lundi à procéder à des rejets d’eau radioactive dans l’océan Pacifique, une mesure visant à accélérer les efforts destinés à mettre un terme à la crise nucléaire.

Afin de libérer de l’espace pour permettre de stocker l’eau hautement radioactive qui entrave les efforts de stabilisation des réacteurs, Tokyo Electric Power (Tepco), exploitant de la centrale, avait annoncé lundi son intention de déverser en mer de l’eau moins toxique.

L’exploitant a prévu de rejeter en mer un total de 15 000 tonnes d’eau contenant des matières radioactives, y compris les eaux souterraines contaminées issues des environs des réacteurs n°5 et n°6.

Les concentrations en substances radioactives des eaux rejetées atteignent jusqu’à 500 fois la limite légale autorisée pour les rejets dans l’environnement, a rapporté l’agence de presse Kyodo.

Par ailleurs, Tepco a révélé avoir détecté que la concentration en iode 131 de l’eau du puits fissuré était 10 000 fois supérieure à la limite légale.

L’Agence japonaise de sûreté nucléaire et industrielle a donné le feu vert aux rejets en la considérant comme une mesure d’urgence, et a affirmé que ces rejets ne poseraient pas de "risque sanitaire majeur".

"Nous n’avons pas d’autre choix que de rejeter de l’eau contenant des substances radioactives dans l’océan, c’est une mesure de sécurité", a déclaré le porte-parole du gouvernement Yukio Edano.

Il a expliqué que la priorité du gouvernement était d’empêcher l’eau très fortement radioactive de s’écouler vers la mer.

Le gouvernement a indiqué qu’il faudrait plusieurs mois pour stopper la fuite.

Les intervenants ont commencé à injecter du colorant dans les eaux présentes sur le site en amont afin de répérer d’éventuelles autres fuites et voir d’où elles proviennent le cas échéant.

Selon des experts, même si les matières radioactives se dilueront en mer, on ne sait pas à quel point l’environnement maritime sera affecté.

La présence de matières radioactives a été dépistée dans l’air, le sol, l’eau de mer et dans les produits de la région, tels que les légumes, champignons, produits laitiers et boeuf.

Le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) Yukiya Amano a souligné la nécessité de réviser la situation de l’énergie nucléaire dans son discours d’ouverture de la 5e réunion d’examen de la Convention sur la sûreté nucléaire (CSN) tenue à Vienne.

"La situation à Fukushima Daiichi reste très grave. La priorité immédiate consiste à surmonter la crise et stabiliser les réacteurs, mais nous devons aussi entamer le processus de réflexion et d’évaluation", a indiqué M. Amano.

source : http://www.chine-informations.com/actualite/asie/japon-fukushima-tepco-rejette-de-eau-radioactive-dans-le-pacifique_7033.html

Navigation

ThèmesTous les tags

1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
2/325
1/325
1/325
1/325
4/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
2/325
4/325
1/325
1/325
1/325
1/325
3/325
1/325
1/325
1/325
2/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
2/325
2/325
1/325
1/325
1/325
1/325
2/325
1/325
3/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
4/325
1/325
2/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
5/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
2/325
2/325
2/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
2/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
1/325
2/325