Eschatologie : Causes des maladies engendrées par les vaccins (une épidémie génocidaire)

, par  Amessi , popularité : 2%

“Une vérité fondamentale peut être utilisée comme fondation pour une montagne de mensonges, et si nous creusons assez profondément dans cette montagne de mensonges pour faire ressortir cette vérité et l’installer sur le sommet de cette montagne de mensonges, toute la montagne de mensonges s’effondrera sous le poids de cette seule vérité. Et il n’y a rien de plus dévastateur pour une structure de mensonges que la révélation de la vérité sur laquelle la structure de mensonges a été construite parce que les ondes de chocs de la révélation de la vérité se répercutent, et continuent à se répercuter à travers la Terre pendant les générations qui suivent, réveillant même ces gens qui n’avaient aucun désir d’être réveillés à la vérité.” (par Delamar Duvaris comme écrit dans l’avant-propos de « Behold the Pale Horse » par William Cooper).

Eschatologie : Causes des maladies engendrées par les vaccins (une épidémie génocidaire)

La vérité fondamentale qui a servi de fondation pour la montagne de mensonges, connus comme les vaccinations, étaient l’observation que les mammifères qui se relèvent d’une infection avec des micro-organismes acquièrent une immunité naturelle à de plus amples infections. Lorsque les cellules T (les petites cellules Pacman qui dévorent et neutralisent les virus, les bactéries et les cellules cancéreuses, accordant ainsi une immunité cellulaire) et les cellules B (les anticorps produisant les cellules qui confèrent l’immunité humorale) sont activées par diverses substances étrangères au corps, nommées antigènes, certaines de ces cellules T et B deviennent des cellules mémoires. Ainsi, la prochaine fois que l’individu rencontrera ces mêmes antigènes, le système immunitaire pourra se déclencher rapidement pour les détruire. C’est le procédé connu comme l’immunité naturelle.

Cette vérité a donné naissance à la conviction que si un antigène étranger était injecté à un individu, cet individu deviendrait alors immunisé contre une infection future. Cette croyance a reçu le nom de “vaccination”. Ce que les promoteurs de la vaccination ne réalisent pas, est que le secteur respiratoire de TOUS les mammifères (puisque les animaux sont tout aussi dévastés par ces inoculations de maladies que le sont les humains) contient le sécrétoire IgA (un anticorps qui démarre la réponse immunitaire naturelle donnée par Dieu) dans la région des muqueuses respiratoires. Outrepasser cet aspect de la mucosité du système immunitaire, en injectant des organismes directement dans le réseau sanguin, provoque la corruption du système immunitaire lui-même. Par conséquent, les bactéries pathogènes, ou les virus, ne peuvent pas être éliminés par le système immunitaire et demeurent dans le corps, où ils vont continuer à grandir et/ou muter puisque l’individu est exposé à encore plus d’antigènes et de toxines dans l’environnement qui continuent à attaquer le système immunitaire. C’est particulièrement vrai avec les virus groupés sous le terme “adaptés furtivement”, qui sont des virus avec quelques antigènes critiques en moins normalement reconnus par le système immunitaire cellulaire.

Le mécanisme par lequel le système immunitaire est corrompu peut mieux être compris lorsque vous comprenez que les deux pôles du système immunitaire (les mécanismes cellulaire et humoral) ont une relation réciproque. Ainsi, quand un est stimulé, l’autre est bloqué. Puisque les vaccins activent les cellules B pour sécréter des anticorps, les cellules T sont subséquemment supprimées. Cette suppression de la réponse intermédiaire des cellules est un facteur clé dans le développement des cancers et des infections qui menacent la vie. En fait, la “prévention” d’une maladie par l’intermédiaire de la vaccination est, en réalité, une incapacité d’expulser des organismes en raison de la suppression de la réponse intermédiaire des cellules. Ainsi, au lieu de prévenir la maladie, la vaccination empêche en fait d’éliminer la maladie. Les organismes continuent à circuler par le corps, s’adaptant à l’environnement hostile en se transformant en d’autres organismes dépendant de l’acidité, de la toxicité et des autres changements au réseau interne du corps, comme démontré par les travaux du Professeur Antoine Béchamp. Il a établi ceci avant le développement de “la théorie des germes” de la maladie par Louis Pasteur. La “théorie des germes” de Pasteur était une tentative de plagiat pour transformer la vérité de Béchamp dans son propre exposé “original”, la conviction que les germes existent pour nous “attaquer”, causant ainsi la maladie. Ainsi, le traitement des infections avec des antibiotiques, de même que la “prévention” des maladies avec des vaccins, sont seulement des tentatives corrompues pour couper les branches de la maladie, lorsque la racine de la cause est un environnement interne toxique combiné avec une déficience nutritionnelle. Cependant, puisque la théorie des germes de Pasteur était favorable pour les profits des cartels pharmaceutiques qui gèrent uniquement la maladie, aucune mention des travaux du Professeur Béchamp n’est faite dans les programmes des écoles médicales.

Pour rendre les choses encore pires que la suppression de l’immunité cellulaire qui se produit quand les vaccins sont injectés, les adjuvants (qui sont des substances ajoutées aux vaccins pour améliorer la réponse des anticorps) peuvent en fait mener à des effets secondaires sérieux. Les adjuvants incluent des émulsions d’huile, des composés minéraux (qui peuvent contenir de l’aluminium comme métal lourd), des produits bactériens, des liposomes (qui permettent un retardement dans le relâchement des substances), et de la squalène. Les effets secondaires des adjuvants incluent une hyperactivité des cellules B qui amène à des niveaux pathologiques de productions d’anticorps, de même que des réactions allergiques à ces mêmes adjuvants (comme démontré avec les soldats de la première guerre du golfe qui ont été injectés avec des vaccins contenant l’adjuvant squalène, dans lequel des anticorps ont été trouvés chez beaucoup de soldats). Remarquez que l’hyperactivité pathologiquement élevée dans la production d’anticorps causée par les adjuvants a aussi comme résultat une distraction des autres antigènes que le système immunitaire rencontre “naturellement”, qui doivent intervenir pour maintenir la santé.

Cette hyperactivité humorale (qui produit les anticorps), le pôle du système immunitaire est, selon l’opinion de l’auteur, la seule cause de toutes les maladies auto-immunitaires. La seule chose qui détermine quelle maladie auto-immunitaire vous développez, c’est quels tissus dans votre corps sont attaqués par les auto-anticorps. Si le revêtement intérieur de la région gastro-intestinale (les muqueuses) est attaqué par des auto-anticorps, vous développez le syndrome des écoulements intestinaux (ce qui amène vers des allergies alimentaires quand les particules de nourriture partiellement digérées sont relâchées dans les vaisseaux sanguins, sont reconnues comme des antigènes étrangers au corps, et provoquent une réponse des anticorps contre ces particules de nourriture qui devient plus violente chaque fois que cette même nourriture est mangée et est relâchée dans le réseau sanguin, toujours partiellement digérée). La maladie et les colites de Crohn sont aussi causées par des attaques des auto-anticorps sur les muqueuses de la région GI elle-même. Si l’îlot des cellules du pancréas (qui produisent l’insuline) est attaqué par les auto-anticorps, vous développez le diabète (juvénile) dépendant de l’insuline. Si les muqueuses respiratoires sont attaquées par des auto-anticorps, vous développez le syndrome des “écoulements pulmonaires” où, tout comme avec les écoulements intestinaux, les antigènes reconnus comme étrangers au corps qui les a inhalés peuvent traverser le revêtement de la région respiratoire, provoquant la création d’anticorps contre ces antigènes (normalement des antigènes de poussière, d’animal de compagnie ou de pollen). Lorsque ces substances sont inhalées de nouveau, la réponse allergique produisant la contrainte des bronchioles est nommée l’asthme. Si les composantes de la surface articulaire des joints sont attaquées par les auto-anticorps, vous développez l’arthrite rhumatoïde (ou juvénile). Si la peau est attaquée, vous développez le syndrome des “écoulements de la peau”, où les antigènes de contact qui ne pourraient pas traverser la peau autrement peuvent maintenant le faire, menant à des allergies de peau au contact des antigènes. De plus, dépendant du niveau de la peau qui est attaqué par les auto-anticorps, (c.-à-d., l’épiderme ou le derme), vous développez de l’eczéma, le psoriasis ou la sclérodermie. Si le tissu des reins est attaqué par les auto-anticorps, vous développez une des nombreuses sortes de néphrites, dépendant de la composante des tissus rénaux attaquée par exemple, avec la glomérulonéphrite, la membrane de base du glomérule dans le rein (qui filtre le sang pour former l’urine) est attaquée par des auto-anticorps, permettant ainsi aux protéines de s’échapper du sérum dans l’urine. Si vous développez des auto-anticorps contre les tissus de la glande thyroïde, vous développez la maladie de Grave. Si vous développez des auto-anticorps contre les tissus de la glande thymus (qui est cruciale dans la production et le fonctionnement des cellules T), vous développez une myasthénie grave. Si vous développez des auto-anticorps contre l’ADN même dans le noyau de toutes les cellules, vous développez le lupus systémique [ainsi, le potentiel auto-immunitaire des vaccins pour l’ADN qui sont présentement développés est très évident ; encore pire, les composants de l’ADN de ces vaccins peuvent être incorporées à votre ADN, menant à des véritables changements génétiques qui pourraient être la cause de l’extinction de toute vie (vaccinée) sur la Terre]. Et ainsi de suite.

Le cerveau et la moelle épinière peuvent aussi être attaqués par les auto-anticorps (qui sont référés par l’auteur comme des encéphalites causées par les vaccins), menant à une variété de maladies neurologiques. Parmi les plus sévères, menant à la mort, il y a le syndrome de mort subite du nourrisson et la plupart des cas du “syndrome du bébé secoué”. Si les composants de la gaine myéline (la couverture isolante des fibres nerveuses qui permet une conduction appropriée des nerfs) ou les véritables neurofilaments eux-mêmes sont attaqués par des auto-anticorps, le résultant est uniquement déterminé par l’endroit où les dommages sont faits. De telles conditions neurologiques mènent, mais n’y sont pas limitées, au dysfonctionnement minimal du cerveau, ADD/ADHD, difficultés d’apprentissages, retards mentaux, comportements criminels, une gamme de développements de désordres pénétrants (y compris l’autisme), la sclérose en plaques, le Parkinson, la maladie de Lou Gehrig, la maladie de Guillen Barre, des désordres d’attaques, etc., etc., etc, … (S’il vous plaît, remarquez que d’autres toxines sont parfois aussi impliquées, telles que : l’aspartame, la Lymes et le mercure en le cas du MS ; l’aspartame dans les attaques ; ou les pesticides dans le cas du Parkinson). Ainsi, lorsqu’il y a désintoxication pour renverser ces maladies, ces autres substances doivent aussi être éliminées pour obtenir un rétablissement complet. Cependant, la corruption du système immunitaire causée par l’injection de vaccins, est une composante primordiale dans ces maladies menant à un dysfonctionnement immunitaire, et c’est la raison pour laquelle un enfant autiste peut aussi avoir des écoulements intestinaux ou de l’eczéma, etc. Remarquez que cette production de myéline, pour la plupart, ne commence qu’après la naissance. La plus grande partie de la production de myéline est apparemment effectuée vers l’âge de 5 ans et normalement complétée vers l’âge de 10 ans, en jugeant par le niveau de succès à différents âges dans le renversement de l’autisme et d’autres symptômes neurologiques que cet auteur a observé sur des centaines d’enfants en désintoxiquant des virus avec des doses homéopathiques, et en réparant la corruption immunitaire par l’administration simultanée de colostrum bovin (c.-à-d., après d’âge de 10 ans, la capacité d’arrêter et de réparer les dommages causés par les auto-anticorps dans la gaine de myéline et les neurofilaments eux-mêmes diminuent de façon spectaculaire).

Ainsi, l’hyperactivité du bras humoral du système immunitaire dans les maladies autoimmunisées est causée par les adjuvants ajoutés uniquement pour cette raison. Cependant, les dommages causés par l’auto-immunité elle-même (c.-à-d., l’anticorps contre lui-même) ont plusieurs mécanismes, y compris les suivants :

1. Les antigènes présents dans le média de culture lui-même ne peuvent être filtrés complètement et être séparés des organismes cultivés à ce sujet. Ainsi, n’importe quels anticorps formés contre les antigènes des cellules cultivées elles-mêmes (par exemple des protéines de myéline de base provenant d’embryons de poulets, ou les 13 vaccins qui contiennent maintenant des cellules fœtales d’humains avortés) peuvent contre-réagir pour former une réaction auto-immunitaire contre la protéine de myéline de base dans votre gaine de myéline, etc…

2. La mimique moléculaire est occasionnée par la similarité des protéines contenues dans les organismes et les mammifères. (Par exemple, le virus de la rougeole est fabriqué de protéines similaires à la protéine de myéline de base ; ainsi, les anticorps formés contre les antigènes du virus de la rougeole causent par la suite une attaque d’auto-anticorps contre la protéine de myéline de base dans la gaine de myéline à cause de la réaction contraire de ces anticorps).

3. La formation de complexes immunisés se produit lorsque les antigènes et les anticorps s’assemblent en groupes qui peuvent alors devenir prisonniers dans divers tissus, surtout les reins, les poumons, la peau, les articulations, ou les vaisseaux sanguins. Une fois pris au piège, ces complexes déclenchent alors une réaction inflammatoire qui mène à de plus amples dommages aux tissus.

4. L’introduction intentionnelle d’antigènes dans les vaccins pour causer la formation d’anticorps qui attaquent des hormones, ou des races spécifiques (par exemple, les expériences faites sur des femmes en âge de porter des enfants dans les Philippines et probablement à d’autres endroits où la GCH (gonadotrophine chorionique humaine, l’hormone produite quand les femmes deviennent enceintes pour la première fois) placée dans les vaccins donnés à ces femmes ont eu pour résultat des anticorps contre l’hormone GCH, et subséquemment a provoqué des avortements spontanés lorsque ces femmes devenaient enceintes. C’est aussi l’hypothèse de cet auteur que l’épidémie de vitiligo chez les gens de couleur (une hypopigmentation de la peau causée par une attaque d’auto-anticorps sur les mélanocytes (les cellules qui produisent la mélanine dans la peau) apparaît aussi en raison de l’introduction intentionnelle de mélanine dans les vaccins donnés aux gens de couleur.

En plus des phénomènes mentionnés ci-dessus qui mènent simultanément à la dépression des fonctions immunitaires des cellules et à l’hyperactivité des fonctions immunitaires humorales, les vaccins contiennent aussi d’autres substances toxiques qui peuvent causer de sérieux effets secondaires. Les ingrédients suivants sont énumérés en fait sur le site Internet de CDC (http://www.cdc.gov/) avec cette déclaration comme introduction : “Beaucoup de choses dans le monde d’aujourd’hui, y compris la nourriture et la médecine, ont des produits chimiques ajoutés, pour empêcher la croissance des germes et prévenir la détérioration.” Traduction : Vous êtes déjà toxique, alors il n’y a pas de problème à ajouter encore un peu plus de poison ? La réponse de cet auteur à cette question est que n’importe quelle immunotoxine peut finir par être la “paille qui brise les reins du système immunitaire” dans cet individu, menant à la maladie. C’est ici que la génétique est primordiale ; c.-à-d., pas parce qu’une maladie que vous développez est en fait causée par des quelconques “gènes” dans la plupart des cas, mais plutôt que vos gènes déterminent la puissance de votre système immunitaire (c.-à-d., combien d’attaques votre système immunitaire peut prendre avant d’atteindre le point critique, et que vous développiez une maladie).

Quelques ingrédients supplémentaires dans les vaccins (comme énuméré sur le site Internet de CDC) incluent des antibiotiques, les gels à base d’aluminium, les formaldéhydes, le glutamate monosodique, les protéines d’œufs et les sulfites. Ainsi, nous avons des antibiotiques (auxquels vous pourriez être allergique), l’aluminium (qui, lorsque combiné avec une déficience en silicium, a pour résultat des enchevêtrements neurofibrillaires remarqués dans la maladie d’Alzheimer), la formaldéhyde (une substance cancérogène toxique utilisé pour conserver les personnes mortes), le glutamate (une puissante excitotoxine qui, comme l’aspartame, peut causer des attaques, des tumeurs au cerveau, etc.), les protéines d’œufs (envers lesquelles vous pourriez avoir une réaction anaphylactique menaçant votre vie), et les sulfites (une autre toxine qui ne nous est pas conseillée de consommer oralement, mais, dans les vaccins, elle est injectée directement dans les vaisseaux sanguins). N’est-ce pas un véritable brassage de sorcières de produits chimiques, d’organismes et de parties animales ? Ce que le CDC ne mentionne pas, est que 13 vaccins présentement (et encore plus sont en préparation) sont cultivés en fait dans des tissus fœtaux d’humains avortés (vous pouvez aller à www.cogforlife.org pour plus d’informations). C’EST DU CANNIBALISME. Remarquez dans cette liste qu’ils ont aussi oublié de mentionner l’éthyle de mercure qui contient le préservatif thimérosol, qui a été la seule substance dangereuse dans les vaccins à recevoir l’attention des principaux médias (bien que la grande partie n’était que de la désinformation), après que l’explosion des taux d’événements de l’autisme dans la dernière génération soit devenue une preuve évidente que les vaccins sont le facteur causal. Parce que, bien que les scientifiques qui travaillent pour la mafia médicale continuent à utiliser les statistiques pour tordre et déformer leurs données pour nous faire croire que les vaccins ne sont pas la cause, des milliers de parents ont regardé leurs enfants entrer dans la spirale descendante de l’autisme après que leurs enfants aient reçu le vaccin qui était la paille qui a brisé les reins du système immunitaire de leurs enfants. Quoi que ces “manteaux blancs” puissent dire à ces parents, ils connaissent la vérité !

Le mercure (aussi dans les plombages dentaires) est un métal lourd d’une très haute toxicité, il est réputé pour causer le cancer, et peut être absorbé par le réseau digestif, la peau, et la région respiratoire. Le mercure est 1000 fois plus toxique que le plomb et il est le deuxième métal le plus toxique, juste après l’uranium. Si les enfants reçoivent tous les vaccins recommandés, ils recevront 2370 fois la “limite sécuritaire admissible” pour le mercure dans les deux premières années de leur vie (comme s’il existait une quantité “sécuritaire” pour un poison toxique). Pourtant, même après les audiences du congrès lancées par le représentant Dan Burton (dont le propre petit-fils est devenu autiste après avoir reçu des vaccins) a eu pour résultat que la FDA a demandé (sans ordonner) aux fabricants de vaccins d’éliminer ce métal lourd toxique de leurs produits, le mercure est toujours présent dans beaucoup de vaccins.

Bien que les symptômes d’un empoisonnement au mercure soient identiques aux symptômes de l’autisme, il devrait être noté que la plupart des enfants qui tombent dans l’état infernal connu comme l’autisme, le fait après avoir reçu le vaccin MMR. Le vaccin MMR est un des rares vaccins qui ne contiennent pas de mercure. Ainsi, il est tout à fait évident que l’élimination du mercure ne rendra pas les vaccins “sécuritaires”. (C’est pourquoi le mercure est la seule chose s’adressant à tous ; parce que lorsque les gens qui lisent ce papier se rendent compte que le mécanisme même par lequel les vaccins corrompent les systèmes immunitaires, cela signifie qu’AUCUN vaccin n’est sécuritaire et efficace, il y aura une évolution dans la prise de conscience où la structure de mensonges nous disant que les vaccins sont sécuritaires et efficaces, se désintègrent.) Dans la communauté autistique, ceci mènera à un exode des multiples groupes d’autisme disant que le mercure est le grand coupable ou pire encore, que ces gènes autistiques sont “hérités” par le seul groupe qui a son objectif sur le véritable problème. Ce groupe est nommé TAAP (The Autism Autoimmunity Project, à www.taap.info/), et est dirigé par April Oakes. Selon l’opinion de cet auteur, ce sera TAAP en collaboration avec les soldats et les vétérans endommagés par les vaccins de l’American Gulf War Veterans Association, à www.agwva.org, dirigée par Peter Kawaja qui, en travaillant ensemble, arrêteront cet holocauste sur l’humanité, les maladies causées par les vaccins. Les bonnes nouvelles sont que ces maladies peuvent être renversées en utilisant des remèdes naturels contenus dans le Protocole d’Hippocrate (www.drcarley.com). Cette approche de désintoxication “par frappe chirurgicale” qui a le potentiel de renverser toutes les conditions mentionnées précédemment sous le parapluie des maladies causées par les vaccins, en autant que la désintoxication est commencée assez tôt (avant l’âge de 10 ans pour les maladies neurologiques) sera la grande vérité à mettre sur le sommet de la montagne des mensonges (que les vaccins sont sécuritaires et efficaces) qui provoquera l’effondrement de toute la montagne de mensonges sur les vaccins. Combiné à un soutien massif du public envers ces deux organisations, les racines de l’arbre des vaccins maléfiques seront exposées. Ainsi, l’holocauste sur l’humanité (où, au lieu de mettre les gens dans des camps de concentration, on met les camps de concentration dans les gens) sera enfin terminé.

Malheureusement, nous ne pouvons plus faire semblant que cette épidémie de maladies causées par les vaccins est simplement une “erreur” faite par des scientifiques fous mais bien intentionnés et mal dirigés. Parce que c’est encore pire que çà, les amis…nous parlons de TRAHISON et de CRIMES CONTRE L’HUMANITE, LES ANIMAUX DOMESTIQUES, et même les PLANTES, (qui sont aussi génétiquement modifiées pour créer des vaccins). La preuve de ceci est comme suit :

Comme les inquiétudes sur la croissance de la population ont commencé à grandir et que les derniers préparatifs pour faire entrer le Nouvel Ordre Mondial ont été mis en place, ce mensonge nommé « vaccins » a été transformé diaboliquement, puisqu’il a été réalisé qu’un tel système pourrait être utilisé intentionnellement pour causer la maladie, qui est maintenant faite sous le Code US, Titre 50, Chapitre 32, § 1520 et 1524. Vous pouvez le lire par vous-même à votre bibliothèque locale, ou aller à http://www.drcarley.com.

Cette loi a été mise en place dans les années 1960, et elle a été modifiée en avril 2000. La seule condition faite pour une expérimentation sur des sujets humains est que les officiels civils locaux soient notifiés 30 jours avant le début de l’expérience. La section 1524 ajoute que le Secrétaire de la Défense peut passer un accord avec le Secrétaire des Services de la Santé et des Humains pour fournir un soutien pour les programmes de vaccinations par l’usage d’armes biologiques excédentaires en temps de paix (c.-à-d., des armes de destruction massive). En avril 2000, la 1520 (a) a été passée pour mettre des prétendues restrictions sur l’utilisation de sujets humains pour tester des agents chimiques ou biologiques après qu’un interlocuteur ait mentionné cette loi à C. Span en 1999, qui a révélé cette loi traîtresse à un énorme auditoire (y compris l’auteur, qui l’a incluse dans ses conférences et ses articles écrits depuis sa révélation dans le “Washington Journal”). Cependant, les exceptions écrites dans le Titre 50, chapitre 32, sous 1520 sous-section (cool.gif dans la loi de 2000, non seulement vont permettre des échappatoires pour les tests exécutés dans un « but pacifique qui est relié à des activités de recherches médicales, thérapeutiques, agricoles, pharmaceutiques ou industrielles », mais ajoutent que de tels agents de guerre biologiques et chimiques peuvent aussi être utilisés maintenant pour n’importe quelle raison en ce qui concerne le renforcement de la loi, incluant « n’importe quelle raison en ce qui concerne le contrôle des émeutes” au cas où ces auditeurs de C. Span devaient en fait se lever de leurs divans horrifiés de ce que les traîtres de Washington D.C., font au peuple de Dieu. La sous-section © de cette loi, maintenant, rend obligatoire un “consentement informé”. En réalité, aucun vaccin n’a jamais été testé pour ses effets secondaires à long terme (y compris le potentiel cancérigène). De plus, l’introduction intentionnelle de virus furtifs, (incluant les virus fabriqués par l’homme qui causent le cancer, le mycoplasme et le virus du sida), les antigènes qui ciblent certaines races, (et sûrement une micropuce à l’avenir) dans les vaccins, rend de toute évidence un consentement informé impossible puisqu’il initierait des procédés de mise en accusation et des procès de crimes de guerre contre chaque “serviteur public” impliqué dans ces crimes contre le peuple américain, en violation du Code de Nuremberg (lequel a été écrit après la Deuxième Guerre Mondiale pour empêcher les expériences barbares qui ont été effectuées dans les camps de concentration nazis). Ce que la plupart des gens ne savent pas, est que les scientifiques fous de haut niveau de l’Allemagne nazie ont été transportés aux Etats-Unis, “l’Opération Paperclip”, et ont continué leurs travaux encore aujourd’hui dans des endroits comme les laboratoires de Brookhaven, Cold Spring Harbor et Plum Island, dans l’arrière-cour de cet auteur, à Long Island. En 1969, les militaires US/CIA et la National Academy of Science-National Research Council dirigé par Rockefeller (NAS-NRC) ont annoncé qu’un programme de recherche pour explorer la possibilité de « créer un nouveau micro-organisme pathogène…qui serait réfractaire aux procédés immunologiques et thérapeutiques sur lesquels nous dépendons pour maintenir notre liberté relative des maladies contagieuses » pourrait être complété au coût total de $10 millions. Oui, c’est à çà que servent vos dollars de payeurs de taxes, les amis. Mais, tenez bien votre chapeau, parce que çà devient encore pire.

La plus abominable, à vous geler les os, et la pièce diabolique de cette énigme a été révélée au monde par un héros américain nommé Peter Kawaja, qui a travaillé vers la fin des années 1980 comme expert en sécurité et contre le terrorisme pour le gouvernement des Etats-Unis (un service pour lequel il a été récompensé par le meurtre de sa femme, l’incendie de sa maison, l’émission d’un subpoena pour crimes de guerre afin de (ils pensaient) confisquer toutes ses preuves, la rétention illégale de tous ses revenus subséquents, et de multiples attentats contre sa propre vie, tout ceci subventionné par VOS dollars de payeur de taxes). S’il vous plaît, allez à www.agwva.org/mission.htm et lisez certains des 34 comptes-rendus que M. Kawaja a amené contre les traîtres domestiques envers l’Amérique (dans les deux cas, leurs capacités individuelles et capacités gouvernementales) dans un procès fédéral dans lequel les auteurs, encore une fois, ont utilisé vos dollars de payeurs de taxes pour engager des avocats du Département de la “Justice” dont la défense de leurs clients criminels de guerre était qu’ils ont “l’immunité, sous la protection de la loi”. (Vous pouvez écouter M. Kawaja à une de ses multiples émissions radiophoniques d’Internet, incluant “What’s Ailing America ?” produit avec cet auteur www.highway2health.net, tous les vendredis à 9 PM..

Le Dr James R. Shannon, ancien directeur de l’Institut National de la Santé, a rapporté en décembre 2003 que “le seul vaccin sécuritaire est celui qui n’a jamais été utilisé”. Cependant, la vérité percutante, “le coup de feu qui retentira partout autour du monde”, qui mènera à l’évolution nécessaire de la conscience afin d’arrêter cet holocauste contre l’humanité connu comme les vaccinations, sera que non seulement les vaccinations ne sont pas sécuritaires ou efficaces, mais qu’elles sont en réalité des armes de destruction massive étant utilisées sur l’humanité au nom de la santé, dans le but de provoquer un génocide et de faire entrer le Nouvel Ordre Mondial. La deuxième partie de ce projet de génocide pourrait entraîner à n’importe quel moment l’activation de l’Acte du Modèle d’Etat des Pouvoirs d’Urgence dans la Santé lorsque la prochaine attaque terroriste fabriquée de toute pièce qui utiliserait des agents biologiques se produira. Pire encore, les traîtres du Congrès à Washington, se pavanant comme des “serviteurs publics”, font tout ce qu’ils peuvent pour passer la législation “Codex” qui rendra les remèdes et les suppléments naturels utilisés dans le Protocole d’Hippocrate développé par cet auteur pour renverser toutes les maladies, disponibles uniquement par prescription. Alors, vous n’avez pas entendu parler de ceci sur vos chaînes de nouvelles locales ? S’il vous plaît, allez sur le site de John Hamill de l’Alliance Internationale pour la Liberté de la Santé (qui a renversé les symptômes de schizophrénie avec ses suppléments naturels et a passé sa vie à empêcher le Codex de passer) à www.iahf.com.

Réveille-toi, Amérique, il se fait tard. C’est temps de faire tomber la montagne des mensonges. S’il vous plaît, passez à tout le monde ce que vous savez … nous ferons tout pour que çà se produise ! Il est temps d’arrêter, de couper les branches et d’exposer les racines de ce mal maintenant ! Référez tout le monde que vous connaissez à www.againstthegrain.info, où, au printemps 2005, Habib Peter Kawaja, comme procureur du peuple, commencera ses procès sur Internet contre les traîtres de l’Amérique pour leurs crimes contre l’humanité. Ces traîtres incluant William Atkinson, MD, MPH, du Programme National d’Immunisation au CDC. Le 9 décembre 2004, le Dr Atkinson a informé un laquais du Ministère de La Santé qu’un enfant à qui cet auteur avait donné une exemption de vaccination “devrait être vacciné à moins qu’il ait une allergie anaphylactique au vaccin de l’hépatite B”, et il n’y a “aucun syndrome pareil [comme maladie causée par les vaccins]”. Pourtant, dans un document publié par le CDC, le 4 mai 2000 (# 99-6194) intitulé “Déclarations d’Informations sur les Vaccins ; Ce Que Vous Devez Savoir”, à la page 9, ce qui suit est imprimé sous le titre “La Loi (Enregistrement des Informations sur les Patients et Reporter les Evénements Défavorables) : 42 U.S.C.§ 300aa-25. Enregistrer et Reporter les Informations, (cool.gif Rapporter (2) - Un rapport sous le paragraphe (1) respectant un vaccin devrait inclure la période de temps après l’administration d’un tel vaccin dans laquelle les maladies apparentées au vaccin, les incapacités, les blessures, ou les conditions des symptômes et les manifestations de telles maladies, de telles incapacités, de telles blessures, ou de telles conditions, ou de telles MORTS se produisent, et le nom du fabricant et le numéro de lot du vaccin.” Ainsi, pendant que le Dr Atkinson informait cet auteur le 8 janvier 2005 qu’ “avoir un juge dans le Tribunal Familial du Bronx qui vous “qualifie” comme un “témoin expert”, ne fait pas de vous un expert, ne prouve l’existence de ces supposés “syndromes de maladies causées par les vaccins” ; les propres documents du CDC se réfèrent au mandat fédéral comme tel pour être rapporté au secrétariat. Le Dr Atkinson a déclaré dans ce même courrier électronique qu’ “il espérait que cet auteur recevait les traitements psychiatriques recommandés par le Conseil Médical de New York” ; pourtant il n’a offert aucun démenti au sujet des mécanismes se rattachant aux maladies causées par les vaccins qui sont expliqués dans cette page. Voici, cet auteur accuse formellement, par la présente, le Dr Atkinson et ses conspirateurs associés au CDC avec les charges suivantes, y compris, mais sans se limiter à :

01.) Des fausses déclarations dans une Agence du Gouvernement,
Titre 18 USC § 35,1001.

02.) DES CRIMES DE GUERRE - Des crimes lorsqu’il y a mort de personnes, Titre 18 USC § 34.

03.) De dissimulation et enlèvement - Titre 18 USC § 2071.

04.) De complicité et d’aide à la complicité, Titre 18 USC § 3.

05.) D’obstruction à la justice, Titre 18 USC § 1505 / USC § 2 (26).

06.) D’escroquerie envers l’Amérique, Titre 18, USC § 1101 (25).

Toutes ces charges entourent les activités contre-terroristes secrètes dans un procès (allez à www.agwva.org/mission.htm) initié par Peter Kawaja et l’International Security Group, Inc., (1994) désignés comme les plaignants contre divers agents (des agences/avocats du gouvernement etc…) du Gouvernement américain et 100 John Does (l’administration Bush), et seront soumises à la population des États-Unis et du Monde dans un procès Internet susmentionné qui devra se tenir au printemps 2005. Les charges déposées dans le procès de Kawaja n’ont jamais été réfutées par les accusés. Plutôt, le Gouvernement des États-Unis est déterminé à nommer le Bureau de l’Avocat Général des Etats-Unis pour représenter les accusés, avouant de cette façon sa criminalité (et sa culpabilité). Cette décision de nommer les avocats du « Gouvernement » et le Bureau de l’Avocat Général américain pour représenter les accusés a été prise après une réponse initiale au plaignant (Kawaja) qui a déposé la demande. Cette décision place ces individus, qui ont aussi juré de soutenir la Constitution des Etats-Unis et de défendre la nation contre les terroristes (qu’ils soient étrangers ou locaux), dans la boite des accusés aussi.

Si le peuple dirige, les “dirigeants” suivront. GARDER LE SILENCE C’EST CONSENTIR. Nous avons trouvé un vrai dirigeant dans la personne de Habib Peter Kawaja. Si vous ne faites rien, avant longtemps, les commandos des Opérations Spéciales extrêmement entraînés avec un armement sophistiqué seront utilisés aux États-Unis pour “exécuter et mettre en quarantaine certaines lois sur la santé”, incluant l’Acte du Modèle d’État sur les Pouvoirs d’Urgence dans la Santé passé dans tous les états où, suivant une autre panique biologique commise de façon domestique (telle que l’anthrax expédié par courrier au Congrès), une solution sous la forme de vaccins sera offerte seulement à ceux qui accepteront de se faire injecter la micropuce d’identification nationale. Tous les autres seront considérés comme un danger et une menace pour la société, ils seront chassés, et emprisonnés dans des camps de concentration qui sont déjà construits ou ils seront tués. Les américains accueilleront favorablement cette solution, et dénonceront leurs voisins ou leurs amis afin de survivre eux-mêmes. Ceci a déjà tout été prédit par Peter Kawaja en 1994 lorsqu’il a écrit “Le Chapitre le plus Triste de l’Histoire de l’Amérique ”. Si vous ne faites pas partie de la solution, alors, vous faites partie du problème. S’il vous plaît, faites tout ce qui est en votre pouvoir (incluant de dire aux autres au sujet du procès Internet et de donner ce que vous pouvez à www.agwva.org) pour que çà se produise. Tout est maintenant entre vos mains, Peuple des Etats-Unis d’Amérique.

Respectueusement soumis par Rebecca Carley, MD

(L’auteur aimerait remercier M. Chris Barr, un ami animateur radiophonique sur www.highway2health.net et www.againstthegrain.info , pour ses additions incalculables et son assistance éditorialiste dans ce document.)

Par Rebecca Carley, MD
(Experte judiciaire qualifiée dans les maladies engendrées par les vaccins et le syndrome des abus légaux.)

http://www.drcarley.com(Pleins Feux Sur L’Heure Juste) ajouté le 6-1-2006

Url de ce document : http://www.bethel-fr.com/afficher_info.php?id=15909.22

Navigation