Ce qu’Einstein ne savait pas encore

, par  Grainede Ble , popularité : 1%

Il y aurait donc des choses qu’Einstein ne savait pas. Et qui, par-dessus le marché, seraient accessibles au téléspectateur novice

mardi 8 mars 2005

 La onzième dimension

Une série, en trois volets, de vulgarisation scientifique adaptée d’un best-seller américain.

 Ce qu’Einstein ne savait pas encore

.

Arte. 19 heures.

Il y aurait donc des choses qu’Einstein ne savait pas. Et qui, par-dessus le marché, seraient accessibles au téléspectateur novice.

Oui. Voilà le pari de cette série documentaire, simple et ambitieuse. Le projet dont rêvait Einstein et qu’il n’a pas réussi à mener jusqu’au bout, c’est de combiner toutes les lois de l’univers en une théorie unique. Comment allier l’infiniment grand et l’infiniment petit ?

Comment unir la mécanique quantique à la théorie de la relativité ? Pour Joseph McMaster, le réalisateur de cette série documentaire, s’ajoute à cela une autre difficulté : comment rendre ces théories lisibles et intéressantes pour le téléspectateur. Le fil conducteur implicite des films qu’il présente repose sur un principe très simple, qui est contenu dans le titre du best-seller américain dont il s’inspire, l’Univers élégant.

En d’autres termes, sa théorie est attrayante parce qu’elle présente un univers séduisant. Attrayante aussi parce que présentée de façon imagée et avec humour. On s’approche de la science-fiction, tout en restant dans le scientifique.

Quant à cette fameuse solution... La théorie repose sur un principe simple en apparence, ou présenté comme tel : l’univers comprendrait onze dimensions. « La solution, ce sont les cordes, de petits brins d’énergie vibrant comme les cordes d’un violoncelle », expose le présentateur Brian Geene. Une corde de violoncelle peut faire naître une infinité de sons, de même ces brins d’énergie seraient la base de tout élément de l’univers. C’est parlant. C’est drôle. Et même si on n’a pas toujours l’impression que tout s’éclaire, au moins ça reste joli.

Anne Roy

© Journal l’Humanité