10 maladies chroniques que l’industrie laitière vous cache La vérité sur vos besoins en Calcium !

, par  Amessi , popularité : 2%

Souffrez-vous de ballonnement, de flatulence, de selles plus ou moins molles voire de diarrhée chronique et variable, de petites douleurs intestinales continuelles ? Avez-vous les intestins sensibles au toucher, ont-ils tendance à avoir des micro-crampes ?

Vous sentez-vous fatigué, le ventre lourd, et éprouvez-vous le besoin de vous alonger « pour faire passer », chaque fois que vous consommez du lait (notamment avec des céréales de type corn flake par exemple)

JPEG
Alors un conseil :

Cessez de consommer du lait. Tous ces symptômes pourraient bien disparaître au bout de 1, 2, 3 mois, ou davantage si vous consommez du lait depuis des décennies. Voici pourquoi il faudra également cesser de consommer les laitages, même si le yaourt nature et les fromages sont plus digestes :

Entrevue de Thierry Souccar (journaliste scientifique) sur France Inter pour son livre « Lait, mensonges et propagande« 

Dans ce livre, Thierry Souccar conforte son enquête sur le lobby laitier et sur les effets réels du lait sur la santé.

Il montre comment l’industrie a réussi à faire d’un aliment marginal et mal considéré un pilier incontournable de l’alimentation moderne. Présentés comme » indispensables à la santé des os « ,

  les laitages cachent une réalité moins glorieuse.

Vous apprendrez ainsi :

 Comment le lobby laitier noyaute la communauté scientifique et médicale ; Comment l’industrie laitière a fait croire que la santé des os dépend du calcium laitier ; Pourquoi l’ostéoporose ne diminue pas avec la consommation de lait, et pourquoi au contraire elle progresse ; Pourquoi les amateurs de laitages ont plus de cancers de la prostate ;

Pourquoi les chercheurs soupçonnent le lait de favoriser le diabète de l’enfant ;
Comment l’industrie fait croire que le calcium laitier prévient l’obésité ;
Pourquoi les besoins en calcium ont été exagérés et quels sont vos besoins réels ;
Comment prévenir l’ostéoporose sans se bourrer de lait.

 Thierry Souccar a réuni des dizaines de nouvelles preuves. II répond aussi aux critiques de l’industrie laitière et à vos nombreuses questions.

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs boutons que vous voyez à la gauche de votre page. Si vous l’avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d’avance.

source :AMESSI
eco-ecolo.

Navigation